More
    AccueilActualitéAffaire Grégory Villemin : nouveaux éléments qui relancent l'affaire

    Affaire Grégory Villemin : nouveaux éléments qui relancent l’affaire

    Monique, la doyenne de la famille Villemin, est décédée. Mais des années après la mort du petit Grégory, les oncles du père du petit garçon restent suspectés.  


    Le clan Villemin, à la tête duquel trônait Monique, est divisé depuis des années par une haine viscérale. La matriarche, elle, connaissait les secrets de chacun et les gardait bien enfouis. Cette ancienne ouvrière textile a vécu les six dernières années de sa vie dans un Ephad à Baccarat, en Meurthe-et-Moselle. Elle s’y trouvait avec son mari Albert, qui n’a pu prendre part à ses obsèques. 


    Avant de sombrer dans le coma, Monique a parlé au téléphone avec son fils Jean-Marie, qui lui reprochait de ne lui avoir jamais dit toute la vérité. En 1984, le fils de ce dernier est retrouvé mort dans la Vologne. L’enquête n’a jamais abouti. Lorsqu’elle est réouverte en 2017, Monique est dans un trop mauvais état de santé pour être arrêtée. Cependant, elle a reconnu son écriture dans les lettres anonymes transmises au juge Simon en 1989, qui l’invitait à diriger son enquête vers Christine, la mère du petit garçon.


    Elle témoigne lors de l’audience, en faveur du principal suspect à l’époque, le cousin Bernard Laroche. Qui cherche-t-elle donc à protéger? Serait-ce son fils préféré Michel, qui trente minutes après la disparition de Grégory, avait affirmé avoir reçu un appel: « Je me suis vengé du chef et j’ai kidnappé son fils. Je l’ai étranglé et je l’ai jeté dans le Vologna ». Cependant, le petit garçon n’avait pas été étranglé.  


    Ginette, la veuve de Michel, décédé en 2010, s’est exprimée pour la première fois, debout, à l’entrée de sa maison, située près d’Epinal.  « Cette histoire a ruiné ma vie. J’y pense tous les jours. Grégory avait le même âge que son propre fils, mais je ne le voyais pas beaucoup », commence-t-elle, une cigarette à la main.

     
    « Nous n’étions pas jaloux et nous n’avons jamais appelé Jean-Marie ‘le patron' », ajoute-t-elle. Cependant, interrogé quelques jours après le drame, Michel affirmera: « Notre frère Jean-Marie est le plus favorisé. C’est lui qui est le mieux placé. Le 14 octobre, Jean-Marie m’a dit qu’avec son prêt, il avait pu acheter sa R18, son salon de cuir et entreprendre les travaux d’agrandissement de son garage ». 


    Mais dans cette affaire, plusieurs autres suspects entrent en ligne de mire. Avec des « témoins » qui ne se décident pas à parler, parmi lesquels peut-être Albert Villemin, 89 ans, qui vient d’enterrer son épouse Monique. Aujourd’hui installés près de Paris, les parents de Grégory, Jean-Marie et Christine, sont décidés à aller jusqu’au bout. 

    alex dupond
    alex dupondhttps://femmeactualite.fr
    passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read