More
    AccueilCélébritésBrigitte Bardot – terrorisée à Saint-Tropez, harcelée. Elle est sous le choc...

    Brigitte Bardot – terrorisée à Saint-Tropez, harcelée. Elle est sous le choc !

    L’ancienne actrice fait certaines confidences lors d’un entretien.

    Dans son numéro du 5 août 2020, Point de vue détaille l’entretien qu’il a réussi à avoir avec l’actrice Brigitte Bardot. La journaliste Anne-Cécile Huprelle, avec qui elle a collaboré dans l’écriture de son dernier livre, Larmes de combat, l’aurait convaincu de dévoiler quelques facettes de sa célèbre personne. 

    Brigitte Bardot a commencé à briller en 1956 lorsqu’elle joue dans le film Et Dieu… créa la femme, de Roger Vadim. Puis la célébrité devient son expérience quotidienne. A Saint-Tropez, en ce début d’août, l’ex-actrice a expliqué son « vécu » de la vie de star. « La célébrité possède un revers de la médaille trop lourd à porter », a-t-elle débuté.

    « J’aimais cela au début, cela m’amusait, mais je ne me rendais pas bien compte de ce qu’il se passait. Et peu à peu, je ne me suis plus du tout sentie en sécurité face aux hommes. J’étais scrutée pour tout, poursuivie pour rien… À des périodes de ma vie, pour échapper à ce tourbillon insensé, j’avais même un tube de somnifères constamment à portée de main », expliquait-elle.

    C’est peut-être cette expérience qui a rendu Brigitte Bardot aussi « farouche ». Ça pourrait aussi être la cause de son manque d’amour et de sa peur des humains. Malheureusement ses proches, particulièrement son fils unique, Nicolas Charrier, fruit de son union avec Jacques Charrier, en a véritablement souffert. BB s’est également exprimé à ce sujet lors de l’entretien.

    « Je n’ai jamais eu d’instinct maternel », a déclaré Brigitte Bardot, reconnaissant qu’elle n’a pas su montrer d’amour maternel à son fils. « Quand Nicolas est né, en 1960, l’hystérie autour de moi », a-t-elle commencé, tentant d’expliquer sa sévère attitude le jour de l’accouchement : « C’était de la folie. La chambre d’accouchement installée dans ma maison, les photographes derrière les fenêtres, ceux qui se déguisaient en médecins pour me surprendre. Il n’y avait aucune intimité. C’était terrible. J’ai associé la naissance de mon fils à ce traumatisme. Et c’est Nicolas qui en a porté les conséquences ».

    Pourtant la porte parole de la cause animale a clairement avoué qu’elle ne regrette aucune de ses actions. C’est-à-dire que « si c’était à refaire », elle referait « exactement la même chose ». Car son parcours l’aurait aidé à se rapprocher des animaux et aura fait d’elle une de leur protectrice. Brigitte Bardot a également parlé de sa mort pendant l’entretien. Lorsque la journaliste lui a demandé comment elle aimerait que sa fin soit, « mon nom, ma date de naissance, ma date de mort. Une petite croix en bois. Rien d’autre. Comme je l’ai fait pour mes chiens, mes chats, mes chevaux, mes moutons, que je rejoindrai », a-t-elle répondu.

    Marion Legrand
    Marion Legrandhttps://femmeactualite.fr
    Je suis passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read