More
    AccueilCélébritésBrigitte Macron, coup bas à l’Elysée – Ce proche « trahi »...

    Brigitte Macron, coup bas à l’Elysée – Ce proche « trahi » est au plus mal !

    La première dame qui avait également ses protégés au sein du gouvernement précédent est parvenue à sauver certains.

    Et le plus évident est certainement Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education nationale, qui n’a jamais tari d’éloges à l’égard de la première dame. « Je perçois Brigitte Macron comme la prof idéale. Je me fiche de passer pour un fayot », confiait-il. On raconte dans les couloirs de l’Elysée que l’influence  de l’ancienne professeure auprès de son mari a joué en faveur du réformateur.

    Mais il semble que c’est surtout ce côté de Jean-Michel Blanquer qui séduit et qui a poussé Emmanuel Macron à lui renouveler sa confiance. Ainsi, Jean Castex l’a confirmé à son poste lundi dernier. « Je tiens à cette maison », ne manque pas d’indiquer le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports.

    Pourtant, selon un sondage du Journal du Dimanche, seulement 44% des Français souhaitaient le voir conserver son poste. « Il a réussi à garder jusqu’au bout la confiance du président Macron et de la première dame, qui l’a toujours soutenu. Il a notamment marqué des points en réussissant à faire revenir, le 22 juin, une forte majorité d’écoliers et d’enseignants à l’école dans un contexte très incertain », commente Le Figaro.

    Déjà, la nomination de cet inconnu du grand public à ce poste en 2017 avait surpris. Mais au fils du temps, Jean-Michel Blanquer s’est avéré plus politique qu’on ne l’imaginait à son arrivée à l’Education. « Conservateur, mais champion du «en même temps», réformateur mais pragmatique, austère mais grand communicant », analyse Le Figaro.

    La rumeur, elle, a fusé pendant des semaines que le protégé de la première dame ne serait pas reconduit à son poste. « Le cabinet de la première dame est un vrai poids à l’Elysée, ce qui est nouveau », soutient une source. A son entrée à l’Elysée, on parlait d’une « première dame d’un nouveau genre ». Elle « aura son mot à dire sur ce qu’elle veut être », avait dit son mari durant la campagne.

    «Emmanuel Macron avait en tout cas annoncé lors de sa campagne qu’il clarifierait ce statut. Son épouse devrait donc incarner un « rôle public », mais sans être rémunérée par le contribuable (…) On peut ainsi imaginer que l’ex-enseignante s’investira sur des sujets qu’elle connaît bien, comme l’éducation, la jeunesse ou le handicap », rapportait Elle. Le remaniement passé, Brigitte Macron devrait, avec son mari, prendre quelques jours de vacances.

    Marion Legrand
    Marion Legrandhttps://femmeactualite.fr
    Je suis passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read