More
    AccueilCélébritésBrigitte Macron, crise de nerfs, dure épreuve, la situation empire visiblement

    Brigitte Macron, crise de nerfs, dure épreuve, la situation empire visiblement

    De plus en plus mise à l’épreuve des nerfs par le confinement, la première dame ne serait pas loin de craquer.

    Obligée de réduire ses mouvements après l’élection à l’Elysée de son époux, Brigitte Macron serait depuis en mal de liberté. La première dame, habituée jadis à des promenades dans les rues de la capitale, a dû changer ses habitudes, se réduisant à « sortir leur chien Nemo » dans les jardins de l’Elysée.

    La crise des Gilets jaunes n’est pas venue arranger la situation. Tout au contraire, elle aurait contraint l’épouse d’Emmanuel Macron à « ne plus faire un pas dehors ». Et les nombreuses menaces à l’égard du couple présidentiel, sans ignorer les attaques physiques à leur domicile, ne rassuraient guère.

    Brigitte Macron s’est retrouvée comme en condition de « liberté surveillée ». Depuis, les services de sécurité affectés à sa personne « ne la lâchent plus ». Ce qui n’a rien arrangé à la situation de l’ancienne professeure qui a toujours revendiqué sa liberté.

    Confinée depuis près d’un mois maintenant à l’Elysée, la première dame n’est pas dans une situation différente, sinon pire. Son sujet de réjouissance ? Que son mari soit «à la maison tous les soirs ». Sa plus grande déception : coupée de ses enfants et de ses petits-enfants avec lesquels elle doit se contenter de vidéoconférences.

    Le confinement finira-t-il par avoir raison de Brigitte Macron, qui déjà disait ne se sentir d’aucune aide pour son époux en cette période de crise ? Et son inquiétude pour ses proches n’arrange rien. « Elle est inquiète pour eux évidemment, mais ils ne vont pas renoncer à leur métier », indiquait un proche au sujet des enfants de la première dame.

    C’est avec peine que Brigitte Macron, qui ne sortirait plus de l’Elysée, vit le confinement. « Ça lui coûte », confiait fin mars un de ses proches au magazine Elle. « Le chef de l’État n’est pas non plus heureux de cette ‘‘mise à distance’’ (…) Il n’aime pas ça mais il fait attention», signifiait un collaborateur à Elle.

    Marion Legrand
    Marion Legrandhttps://femmeactualite.fr
    Je suis passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read