More
    AccueilCélébritésBrigitte Macron en danger, dépression, étonnante révélation !

    Brigitte Macron en danger, dépression, étonnante révélation !

    La première dame vivrait mal le confinement imposé dans le cadre de l’éradication du coronavirus. Toutefois, elle trouve le moyen de ne pas sombrer dans la dépression.

    Différentes publications se sont intéressées à la manière dont l’épouse d’Emmanuel Macron vit le confinement imposé par les autorités. Selon le magazine Elle dans son édition du 27 mars, Brigitte Macron vivrait mal la vie de reclus qu’elle mène depuis deux semaines.

    Selon l’un de ses proches : « Ça lui coûte ». « L’épouse du président vit ce retranchement avec difficulté », révèle le magazine au sujet de l’ancienne professeure. « La Première dame ne sort guère plus. La plupart du temps, elle déjeune dans son bureau, sur la table de réunion, avec le conseiller présent », renseigne la publication.

    « Lorsqu’ils sont plus nombreux, pour respecter le mètre de distance de chacun, ils changent de pièce. Plusieurs déjeuners se sont ainsi tenus dans le salon Paulin : la table y est plus grande. Le service à la française, où chacun pioche dans les plats, a été remplacé par le service à l’assiette, plus hygiénique», poursuit Elle.

    Selon le magazine féminin, ce sont, de façon générale, les habitudes du couple présidentiel qui se sont vues modifiées. « Entre un chef de l’État contraint de renoncer aux serrages de mains et autres embrassades, et une première dame sollicitée par de nombreux proches, amis et autres connaissances inquiets, ces derniers, en quête de passe-droits, se verraient opposer des fins de non-recevoir », selon l’entourage de Brigitte Macron, rapporte le magazine.

    Heureusement, la première dame dispose à l’Elysée d’un parc de 1,5 hectare où elle peut se promener et se changer les idées de temps à autres dans la journée, lorsque qu’elle n’est pas prise par l’un de ses rendez-vous qui se déroulent désormais au téléphone, ou entrain de déjeuner avec un conseiller.

    « Si on vit dans un petit appartement, et qu’on ne sait pas combien de temps on va devoir y être confiné sans en sortir, le risque de péter les plombs existe. Un individu peut tout à fait développer un symptôme dépressif en restant quinze jours chez lui », indique un spécialiste.

    Marion Legrand
    Marion Legrandhttps://femmeactualite.fr
    Je suis passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read