More
    AccueilCélébritésBrigitte Macron, danger imminent – trahison de Nikos Aliagas en colère !

    Brigitte Macron, danger imminent – trahison de Nikos Aliagas en colère !

    Tandis que Brigitte Macron soutient dans le secret son époux qui s’organise déjà pour sa propre succession, Nikos Aliagas pourrait bien surprendre.

    Et pas de la plus belle manière. Puisque l’animateur de TF1 ne dit pas non à l’éventualité de se jeter dans la politique et peut-être contre l’actuel chef de l’Etat. Et à consulter sa story Instagram, le présentateur de The Voice aurait même déjà des supporters, dont Soizig de la Moissonnière, la photographe attitrée d’Emmanuel Macron.

    « Dans mes rêves, président Nikos Aliagas, 1er ministre, Christophe Beaugrand, et en ministère de l’Intérieur, Sandrine Quétier », a écrit une abonnée. Et Soizig de la Moissonnière de présenter ses services au futur chef d’Etat. « Du coup  si tu as besoin d’une photographe, vu que tu ne pourrais pas faire les deux », a-t-elle noté. « Moi qui voulais être ton photographe perso surtout », a répliqué l’animateur de The Voice.

    A coup sûr, si Nikos Aliagas venait à s’engager sur cette voie, il ne manquerait pas de trouver Brigitte Macron prête à riposter « Elle est la seule à pouvoir le faire dans le dispositif macroniste avec Le Drian », confessait Philippe Moreau Chevrolet. Mais le présentateur de TF1 n’est pas une pointure à craindre comparé à la présidente du Rassemblement National.

    Considérée comme « la grande rivale d’Emmanuel Macron », cette dernière, qui a confirmé sa candidature pour 2022 ne rate d’ailleurs pas une occasion pour critiquer les choix d’Emmanuel Macron. A peine le nouveau gouvernement mis sur pied qu’elle « s’inquiète » au sujet de certaines nominations, dont celle d’Eric Dupond-Moretti au ministère de la justice.

    Il est l’une des surprises du premier gouvernement de Jean Castex. Et à l’extrême droite, ce militant de l’extrême gauche ne plait forcement pas. « La dirigeante du Rassemblement national regrette que le nouveau Garde des sceaux se soit prononcé pour l’interdiction du Front national en 2015 », indique BFM TV. Sur son compte Twitter, la patronne du Rassemblement National indiquait regretter cette nomination.

    Emmanuel Macon pour sa part serait « obsédé par sa réélection », même si pour le moment, il se focalise sur « des urgences plus importantes ». « Démission, dissolution de l’Assemblée nationale ou encore référendum sont autant d’options politiques à la disposition du président », indiquait Rfi selon qui Emmanuel Macron réfléchirait à toutes les options. « Il y a quelques jours encore au palais, on concédait que tout était en réflexion pour préparer ce que qu’Emmanuel Macron appelle la « nouvelle ère » du mandat présidentiel », rapportait la radio.

    Marion Legrand
    Marion Legrandhttps://femmeactualite.fr
    Je suis passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read