More
    AccueilPeopleCharlène de Monaco, la peur de sa vie, terrible maladie foudroyante

    Charlène de Monaco, la peur de sa vie, terrible maladie foudroyante

    Charlène de Monaco a connu une grosse pression avant ses problèmes de santé, lorsque son époux fut touché par le covid-19. 
    Si le prince Albert II ne s’était pas remis après son infection au covid-19, la princesse Charlène serait devenue régente. Le souverain de Monaco était parvenu en quelques jours à vaincre la maladie, malgré une pneumonie. C’est Monaco Matin qui, à l’époque, avait annoncé que le papa des jumeaux Jacques et Gabriella était rétabli. 
    Il était alors autorisé à sortir de la quarantaine que lui avait imposé la maladie. « Les médecins qui suivent le prince Albert II depuis le début de son infection au covid-19 l’autorisent aujourd’hui à mettre un terme à sa période de quarantaine. Le souverain est déclaré guéri et en bonne santé », indiquait le communiqué transmis par le Palais.
    Un véritable soulagement pour la principauté car des mois plus tôt, il était indiqué que le mari de Charlène de Monaco avait contracté une pneumonie de forme sévère. Ce qui le fragilisait davantage et le classait à ce moment au rang des personnes dites « à risque ». De quoi accroître la pression au sein du Palais. 
    Ce fut donc un moment de grande frayeur pour les membres du Rocher, et principalement pour la princesse Charlène, son épouse. Le magazine Neue Post qui rappelle cet épisode souligne que le prince Albert de Monaco avait tout de même, malgré la maladie, continué de gérer les affaires liées à ses responsabilités. 
    Cependant, si les choses s’étaient déroulées autrement, si l’état de santé du prince souverain avait décliné, c’est Charlène de Monaco qui aurait dû prendre le relais. Les rênes du pouvoir lui seraient revenus et elle aurait été confrontée à la lourde charge de prendre les décisions importantes liées à la principauté. 
    Cela s’explique par le fait que la princesse Charlène est la personne la plus proche du prince héréditaire Jacques, dans l’ordre de succession. Elle aurait été assistée dans ses fonctions par un conseil de régence composé de plusieurs membres, dont Caroline de Monaco, quatrième dans l’ordre de succession. Ce qui n’aurait pas davantage apaisé l’ancienne championne de natation qui aurait eu la peur de sa vie. 

    alex dupond
    alex dupondhttps://femmeactualite.fr
    passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read