More
    AccueilCélébritésCharlotte Gainsbourg, Yvan Attal, très remontés contre Nicolas Sarkozy ! Sa réponse...

    Charlotte Gainsbourg, Yvan Attal, très remontés contre Nicolas Sarkozy ! Sa réponse cinglante …

    L’ancien président Nicolas Sarkozy serait venu semer la pagaille dans les tendres retrouvailles, après une longue période de confinement, entre Charlotte Gainsbourg et son mari.

    L’actrice est restée confinée à New-York au plus fort de la crise de coronavirus dans le monde qui a causé des milliers de morts. Avec le déconfinement, tout semblait réuni pour de belles retrouvailles et des vacances paisibles en famille, selon le magazine Voici. Tandis Ici Paris faisait état de tensions au sein du couple.

    Et c’est finalement Voici qui avait raison. Le tabloïd livre des images de Charlotte Gainsbourg, son mari Yvan Attal et leur fille Joe, âgée de 9 ans, à bord d’un bateau. La petite famille semble joyeuse alors que les deux amoureux paraissent pouvoir partager ce bonheur plusieurs décennies encore. Seul un élément viendrait troubler ses réjouissances familiales.

    Une déclaration de l’ancien chef d’Etat Nicolas Sarkozy contre Serge Gainsbourg disparu en mars 1991, qui pourrait être vue comme destructrice est rappelée. Le mari de Carla Bruni se referait-il à l’addiction à l’alcool du chanteur ? Un commentaire refait surface par rapport à l’entrée au ministère de l’Ecologie de Jean-Louis Borloo, l’ancien édile de Valenciennes et ancien ministre de la ville, dont le nom était cité depuis des semaines au palais.

    « Je ne vais quand même pas mettre Gainsbourg à Matignon », avait-il dit selon Le Parisien. Mis c’est en fait le surnom que donne Nicolas Sarkozy à Jean-Louis Borloo. Comme le confiait un des proches de l’ancien président de la République, l’ex-chef d’Etat, très regardant sur l’apparence de ses ministres, avait « eu peur de nommer Serge Gainsbourg chef du gouvernement ».

    C’était en novembre 2010, alors que Nicolas Sarkozy, président de la République, songeait à se séparer de François Fillon, son premier ministre. Le chef de l’Etat avait alors par cette phrase assassine souhaité mettre un terme à la rumeur. Et François Fillon avait au final conservé son poste et terminé le quinquennat.

    Mais selon La Haine, le livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, la réplique « on ne va pas nommer Gainsbourg à Matignon » était du sénateur de Paris Pierre Charon. « La formule est à l’image de la droite française : impitoyable », poursuit l’ouvrage. Pourvu qu’elle ne fasse pas trop de dégâts dans les vacances de Charlotte Gainsbourg et sa famille. Jean-Louis Borloo, lui, attend toujours de savoir si Emmanuel Macron fera de lui son ministre de l’Ecologie.

    Marion Legrand
    Marion Legrandhttps://femmeactualite.fr
    Je suis passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read