More
    AccueilPeopleDelphine Jubillar : nouvelles confidences sur un mariage qu'elle préparait en secret

    Delphine Jubillar : nouvelles confidences sur un mariage qu’elle préparait en secret

    Delphine Jubillar reste introuvable depuis le 16 décembre 2020. La jeune infirmière a littéralement disparu des radars du jour au lendemain et, aujourd’hui les enquêteurs ignorent si elle est en vie. Dans cette affaire très médiatisée, le principal suspect est Cédric Jubillar, son époux, qui nie les faits qui lui sont reprochés.

    A la suite d’une enquête minutieuse, la vie du couple Jubillar a été passée ai peigne fin. On y apprend notamment que le couple était au bord de l’implosion et que Delphine Jubillar envisageait de quitter son mari après les fêtes de fin d’année. La jeune infirmière entretenait également une liaison avec un homme baptisé  » l’amant de Montauban ».

    Ce dernier était marié et son épouse avait découvert sa liaison avec Delphine Jubillar. Si le couple a longtemps été suspectés, les enquêteurs ont estimé qu’ils n’avaient aucun lien dans cette affaire, en raison de leur emploi du temps au moment de la disparition de Delphine Jubillar.

    L’épouse d’ « l’amant de Montauban » avait découvert la liaison de son époux et avait demandé à Delphine Jubillar de ne plus s’approcher de son mari, tant que sa procédure de divorce ne serait pas finalisée. Une requête acceptée par l’épouse de Cédric Jubillar, mais qu’elle a fini par rompre. En effet, il a été prouvé que la jeune infirmière continuait à échanger sur les réseaux sociaux avec son amant, qu’elle envisageait d’épouser après que chacun d’entre au ait divorcé.

    « Le délitement de leur couple qui aurait débuté au printemps 2020, lors du déconfinement », a annoncé l’expert psychiatrique, qui souligne des rapports tendus au sein du couple. Récemment, Cédric Jubillar avait fait des confidences étonnantes sur sa vie privée.

    « Je faisais le ménage, la vaisselle et je lavais le linge… Elle ne m’aidait pas, elle ne faisait plus rien. À partir de septembre, elle m’insultait : connard, merde, cassos, drogué… face à cela, je rigolais…Je suis tombé sur un mur donc j’ai pris un avocat », a-t-il confié auprès des enquêteurs. Ses demandes de liberté ont toutes été rejetées par le juge.

    alex dupond
    alex dupondhttps://femmeactualite.fr
    passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read