More
    AccueilCélébritésGeneviève de Fontenay, attaquée à son domicile, " Poignardée dans le dos"

    Geneviève de Fontenay, attaquée à son domicile,  » Poignardée dans le dos »

    Son domicile a été cambriolé. Mais le pire, ce sont les anciennes robes du concours Miss France qui ont été emportées.

    Elle se sentait comme victime d’un viol car l’intimité de sa maison avait été enfreinte et ses affaires touchées. En effet, l’ex reine de beauté, demeurée pendant plus de trente ans à la tête du concours Miss France, a été victime d’un cambriolage il y a deux ans.

    Son domicile de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) avait visité par des individus et plusieurs effets avaient été emportés, dont les anciennes robes du concours relatif à l’élection de la reine de beauté. Dans un communiqué de presse, elle annonçait la déplorable nouvelle : « les robes qu’elle conservait ont été dérobées, au nombre de quarante».

    « Les robes sont le symbole des élections Miss France. Ce cambriolage est un coup au cœur, un choc », avait affirmé l’ancienne reine de beauté, âgée de 86 ans à ce moment. Elle avait par la suite ajouté que « c’est une partie essentielle de l’histoire du concours Miss France qui s’est envolée. Une partie de ma vie ».

    Selon un proche de l’ancienne présidente du Comité Miss France, cette immixtion dans son domaine privé, avec la soustraction d’objets qui lui tenait à cœur, l’a profondément affligée. « Ca l’a démolie. Elle n’arrêtait pas de pleurer. Et je peux vous dire que pour faire pleurer Geneviève, il en faut beaucoup ».

    Parmi les robes dérobées, certaines étaient destinées aux anciennes Miss, les autres devant rester chez Geneviève de Fontenay. Dans Femme actuelle, elle explique que rien n’a été forcé. Ce qui lui fait penser que le ou les fraudeurs devaient avoir les clés de sa résidence. « Aucune porte n’a été fracturée. J’en déduis donc que le voleur était parfaitement au courant. Il savait très bien chez qui il était et ce qu’il faisait. Il me connait bien, c’est sûr », affirmait la Dame au chapeau.

    De l’autre côté, avec Sylvie Tellier, plus rien ne va depuis que la nouvelle présidente du Comité Miss France a affirmé qu’elle n’était pas contre l’existence d’un Miss Transgenre un jour. « C’est un véritable coup de poignard dans le dos qu’elle m’a donné. Ils ont osé changer ‘‘née de sexe féminin’’ à ‘‘être de sexe féminin’’ », s’est indignée Geneviève de Fontenay.

    Marion Legrand
    Marion Legrandhttps://femmeactualite.fr
    Je suis passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read