More
    AccueilCélébritésJean Marie Bigard, fraude fiscale, condamnation et redressement

    Jean Marie Bigard, fraude fiscale, condamnation et redressement

    Alors que Bigard se dit persécuté par l’administration fiscale, la cour d’appel de Paris vient de le condamner à payer des impôts supplémentaires.

    La relation entre Jean Marie Bigard et le fisc est loin d’être reluisante. «  Ça y est, alléluia ! J’ai enfin la définition de fisc. Vous savez, les impôts : fédération internationale de sodomie citoyenne… », avait balancé l’humoriste dans une vidéo. Il serait, selon lui, la cible de « contrôles fiscaux à répétition… ». « Je suis fiscalement contrôlé depuis trente ans, sans interruption ! Ils habitent à la maison. Donc, je peux leur chier un peu dessus… Ce sont des voisins… », a-t-il dit. L’humoriste a annoncé, dans le lot de ses nouveaux sketchs, un sur le fisc,  « que j’appellerai naturellement Fisc Fucking ».  Des révélations qui n’arrangent rien avec l’administration.

    Selon le magazine économique et financier Capital, la cour d’appel a récemment condamné la société de production de Jean-Marie Bigard, JMB Productions, à des impôts additionnels, avec pénalités. « Le 26 novembre, les hauts magistrats ont donné raison au Trésor public, qui avait redressé la société JMB Productions, en charge de l’organisation des spectacles du comique et de leurs droits de diffusion », écrit le magazine Ici. « Le fisc et désormais la haute juridiction lui reprochent d’avoir reporté la déclaration de 700 000 euros grâce à une astuce comptable bien connue pour minimiser un chiffre d’affaires sur une année, en repoussant l’impôt à plus tard », poursuit le confrère.

    Les journalistes qui ont contacté les avocats de l’humoriste et son entourage affirment n’avoir reçu en retour aucune réponse. Jean-Marie, lui, est pour le moment sur le terrain des municipales à Paris. Il a rejoint le comité de soutien de Marcel Campion, et est candidat suppléant de la tête de liste du VIarrondissement. Pour Bigard qui dit se foutre complètement de la politique, « mon seul but est de divertir le peuple ».

    Celui qui a fait de la grossièreté son fonds de commerce, a publié sur YouTube avoir eu « une période putes et coke ». « J’ai passé une bonne quinzaine d’années de ma vie avec des prostituées », a dit l’humoriste, ajoutant avoir « le plus grand respect pour ces femmes qui pratiquent le plus vieux métier du monde ».

    Marion Legrand
    Marion Legrandhttps://femmeactualite.fr
    Je suis passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read