More
    AccueilCélébritésJean-Paul Belmondo, seul, séparation, acteur inconsolable

    Jean-Paul Belmondo, seul, séparation, acteur inconsolable

    Ils avaient l’un pour l’autre une véritable affection, et ne sont jamais véritablement restés éloignés.

    Le temps qui passe inexorablement a ses effets sur chacun. Jean-Paul Belmondo ne l’a que trop bien compris. Il ne lui reste plus que les souvenirs… Les autres, eux, ne sont plus là. Ils ne seront pas là demain non plus. Il va devoir s’y faire. Ils s’en sont allés sur le chemin du paradis, la voie sans retour.

    Une année particulièrement éprouvante pour Bébel. D’abord, son meilleur copain, Charles Gérard, le 19 septembre. « Mieux qu’un ami : un frère de dix ans son aîné. Malgré une longue fâcherie, Charlot a toujours été là, depuis le grave AVC (accident vasculaire cérébral) de Jean-Paul, en 2001. Pas une journée n’a passé sans qu’il ne l’encourage pour sa rééducation et ne le fasse rire lors de leurs déjeuners dans les brasseries du quartier », commente Ici Paris. Avec lui, c’était, comme dit la chanson d’Henri Garat, « c’qu’il y a d’meilleur au monde »

    Puis, ce 14 décembre, la comédienne et chanteuse Anna Karina, de son vrai nom Hanne Karin Bayer, avec qui il a tourné Une femme est une femme en 1961, Vivre sa vie en 1962 et Pierrot le fou en 1965. Avec une carrière riche de plus d’une soixantaine de films, tournés avec de grands réalisateurs comme Visconti, Fassbinder ou encore Cukor, dont une grande partie dans les années 60, Anna Karina symbolisait bien leur jeunesse et leur début de carrière en ce début des années 60. La belle danoise, que rien ne prédestinait à devenir une icône du cinéma français, surnommée « la fiancée de la nouvelle vague », a fait aussi carrière dans la musique. L’année 2018, elle sort un nouvel album, Je suis une aventurière, environ dix-huit ans après le précédent, Une histoire d’amour. En 2018 également, avec Jean-Paul Belmondo, son mythique partenaire de scène, Anna Karina apparait, au 71e Festival de Cannes, sur l’affiche officielle, dans une scène de Pierrot le fou.

    L’actrice s’est finalement éteinte, à 79 ans. « Elle est partie hier dans un hôpital parisien, des suites d’un cancer. C’était une artiste libre, unique », a expliqué Laurent Balandras, son agent, rapporte le magazine Ici Paris. Son dernier mari, Dennis Berry, était auprès d’elle, lorsqu’elle a rendu son dernier souffle.  Elle en a eu quatre en tout. D’abord, Jean-Luc Godard, avec qui elle est restée mariée de 1961 à 1967. Ensemble, ils ont tourné six films. Puis elle épouse tour à tour Pierre Fabre (1968), Daniel Duval (1978) et enfin Dennis Berry (1982).

    Affaibli par les soubresauts de l’âge, Jean-Paul Belmondo n’a même pas pu l’embrasser pour lui dire au revoir. « S’il (Jean-Paul Belmondo) pouvait faire la grève des deuils inhérents à l’inexorable temps qui passe, il serait sûrement en tête de cortège. Lui qui aime tant la vie, il se console en famille, à l’approche de Noël », a commenté Ici Paris.

    Marion Legrand
    Marion Legrandhttps://femmeactualite.fr
    Je suis passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read