More
    AccueilCélébritésLaura Smet, séquence trouble, drogue et dépression, son combat

    Laura Smet, séquence trouble, drogue et dépression, son combat

    La fille de Johnny Hallyday est très active sur les réseaux sociaux durant cette période de confinement. Le moyen pour elle de se détendre, mais aussi de se souvenir.

    Elle a récemment fait plusieurs post. Notamment un extrait du film de Mia Hanren-Løve, Eden, dans lequel elle a joué aux côtés d’autres acteurs dont Aude Pepin et Vincent Lacoste. La séquence publiée avait été tournée dans la boite parisienne Le Baron, très fréquentée par l’actrice dans le passé.

    Mais le post de Laura Smet avait surtout des allures d’un retour dans le passé. Un passé sombre dans lequel elle tient le rôle de la jeune fille qui souffre de troubles psychologiques. Elle est alors sujette à des overdoses et tente à plusieurs reprises de se suicider.

    Aujourd’hui, heureusement, ce n’est plus qu’un mauvais souvenir. Avec le soutien de sa famille, notamment de son père qui lui interdît l’accès aux boites de nuit, l’actrice est parvenue à surmonter cette étape trouble de sa vie. « Il faut de la volonté, c’est une remontée épouvante mais, peu à peu, on y arrive. J’étais bien entourée. Ma mère, mon père », confiait l’actrice dans le magazine VSD.

    Il y a quelques jours, Laura Smet a partagé une publication d’un tout autre registre. Il s’agissait cette fois du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, qui intervenait sur le cas des animaux en refuge, au sujet desquels la SPA tirait la sonnette d’alarme.

    Christophe Castaner expliquait dans un communiqué qu’une « tolérance sera accordée concernant les déplacements pour l’adoption d’animaux en refuge ». Un message qui contredisait la rumeur selon laquelle les hommes  pouvaient être infectés par le Covid-19 à travers leurs animaux domestiques.

    Laura Smet se tient depuis le début de la crise sanitaire aux côtés de son frère David Hallyday, pour dénoncer le traitement accordé aux animaux de compagnie. « Nos animaux ne doivent pas être des « victimes collatérales » du Covid-19 : alerté par le SPA sur les risques de saturation de ses locaux, le gouvernement accorde à partir de jeudi une tolérance concernant les déplacements pour l’adoption d’animaux en refuge », a informé Christophe Castaner le samedi 11 avril 2020.

    Marion Legrand
    Marion Legrandhttps://femmeactualite.fr
    Je suis passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read