More
    AccueilCélébritésMarie Laforet, violée. Les confidences épouvantables de ses filles ...

    Marie Laforet, violée. Les confidences épouvantables de ses filles …

    Hier les filles, de Marie Laforet étaient les invitées de Michel Drucker dans son émission, « Vivement Dimanche », diffusée sur France 2. Lisa Azuelos et Debora Kahn-Sriber sont revenues sur le traumatise auquel a été confrontée leur mère. Il s’agit, d’un viol épouvantable, qu’elle aurait subi durant son enfance, qu’elle a occulté durant de nombreuses années pour se protéger.

    « Elle avait 3 ans donc c’est vraiment tout petit, mais de toute façon sur la pédophilie on est jamais assez grand », a indiqué sa fille Lisa Azuelos, Marie Laforet aurait refoulé ce viol durant six décennie. Mais un jour, tout a basculé, et tous les souvenirs épouvantables du viol sont remontés à la surface.

     « Ça lui est remonté d’un coup et ça lui a ré-éclairé une partie de sa vie, tout un trauma », glisse sa fille. Avant d’ajouter : « Quand on est victime de pédophilie, l’amour est très collé avec une violence. et pour elle, peut-être que ces témoignages d’amour étaient aussi une violence. Ça l’a privée un peu du sucre ou du sel de ce métier parce qu’elle était vraiment extraordinaire sur scène. »

    Quant à Marie Laforet, elle avait accepté de revenir sur cette épreuve épouvantable, lors d’une interview accordée à nos confrères de Paris Match, en 1998. Son violeur « était un voisin, un détraqué aux allures débonnaires », selon la principale interessée.

    Et de poursuivre : « J’ai revécu la scène d’un coup. L’odorat, l’ouïe, tous mes sens revenaient en même temps. Mon esprit est retourné sur le lieu du crime, si j’ose dire. Et là, je me suis souvenue du nom du monsieur, de la pièce, de la couleur de son pantalon, de son aspect physique. Je me souvenais absolument de tout ».

    A l’époque, elle était beaucoup trop jeune pour comprendre les choses, mais finalement, elle a vite pris conscience que quelques chose de grave était arrivé. Le premier jour où l’homme est venu dans ma chambre, j’ai pensé que c’était une visite gentille. Jusqu’au moment où je me suis rendue compte qu’il s’agissait d’une agression. Alors, je me suis mise à hurler et l’homme a pris mon oreiller et m’a étouffée, à mort. », a-t-elle confié.

    Marion Legrand
    Marion Legrandhttps://femmeactualite.fr
    Je suis passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read