More
    AccueilCélébritésMarlène Schiappa, drame, la perte d’un enfant, le combat d'une mère !

    Marlène Schiappa, drame, la perte d’un enfant, le combat d’une mère !

    Marlène Schiappa a applaudi la sortie, au début du mois de février, du président de la République qui demandait au gouvernement de revoir sa position concernant la question du congé en cas de deuil d’un enfant. Déjà, l’Assemblée nationale n’avait pas approuvé le projet de loi visant à faire passer ce congé de cinq à douze jours.

    Marlène Schiappa est une maman. Et elle imagine bien combien la perte d’un enfant peut-être douloureuse. « Pour moi, il n’était pas audible de refuser l’allongement du congé pour deuil périnatal, quand on sait le drame que c’est de perdre un enfant. C’est la pire chose qui puisse arriver à un être humain et donc il n’est pas possible d’opposer des arguments matériels, de finance ou d’organisation », a-t-elle dit lors de sa prise de parole sur le sujet.

    Elle a poursuivi en évoquant son apaisement lorsqu’elle a appris qu’Emmanuel Macron abondait dans le même sens qu’elle. « Je suis heureuse que le président lui-même ait décidé de prendre ce dossier en main, et de passer cette consigne d’humanité qu’il a transmise auprès du gouvernement sur ce sujet », a-t-elle dit.

    L’association SOS Racisme s’est révoltée  contre la participation de Marlène Schiappa avec Eric Zemmour au débat annoncé dans Valeurs actuelles. Elle critique clairement la secrétaire d’Etat d’avoir accepté cette invitation. « C’est avec vif émoi que nous apprenons aujourd’hui que Marlène Schiappa ait accepté de participer le 10 février prochain à l’émission d’Eric Zemmour sur CNews », indiquait à travers un communiqué l’association qui regrettait un mauvais spectacle.

    D’après l’association, « il est impensable, au vu du passé et des déclarations du chroniqueur et écrivain, que cette collaboration existe ». Pour SOS Racisme, « la situation est d’autant plus paradoxale que c’est précisément Marlène Schiappa qui a fait condamner Eric Zemmour pour incitation à la haine raciale et religieuse »

    « Rappelons que nous avions fait condamner Eric Zemmour en 2011 pour incitation à la haine raciale et qu’il l’a été une seconde fois, il y a quelques mois, pour incitation à la haine religieuse. Rappelons également qu’Eric Zemmour est poursuivi par le Parquet suite à son quasi appel à la ratonnade (…) Qu’une membre du gouvernement accepte de participer à l’émission d’un tel personnage légitimera ledit personnage », a souligné SOS Racisme.

    Marion Legrand
    Marion Legrandhttps://femmeactualite.fr
    Je suis passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read