More
    AccueilCélébritésMaxime Le Forestier, confronté à un décès douloureux. Il est inconsolable ...

    Maxime Le Forestier, confronté à un décès douloureux. Il est inconsolable …

    Il est toujours difficile de perdre un vieil ami. En particulier celui qui a toujours été très encourageant. Maxime Le Forestier vit un deuil similaire. La disparition du chanteur Graeme Allwright l’a beaucoup attristé. Dans les colonnes du Parisien, Forestier s’est confié sur les années d’amitié qu’il a partagées avec le chanteur.

    Maxime Le Forestier a révélé que c’est à l’âge de 16 ans qu’il a découvert Graeme Allwright. « C’était à la Contrescarpe où il chantait et où j’étais client. Il fait partie des auteurs-compositeurs-interprètes et guitaristes – les artistes dotés d’une indépendance totale – qui m’ont donné envie de faire ce métier. Il a contribué à rendre la musique folk populaire en France, car il était l’un des seuls à traduire Bob Dylan convenablement. Mais il est aussi l’un des rares à avoir traduit Brassens en anglais, et sa version des « Passantes » est géniale ».

    Mais ce n’est qu’en 1980, que la véritable amitié entre les deux hommes a débuté, quand Allwright a appelé Le Forestier. « Il m’appelle pour qu’on fasse un gala pour l’association Partage pour les enfants du Tiers-Monde qu’il a créé avec des moines bouddhistes du Cambodge, raconte le second. Il s’agit de réparer le toit d’un dortoir pour filles. Mais je lui ai dit qu’un gala ne suffira pas, qu’il faut faire une tournée. Et nous voilà parti pour seize concerts. C’était l’abbé Pierre, il n’a jamais gardé un soir pour lui » a-t-il expliqué.

    Toujours plongé dans ses souvenirs, il a évoqué le temps qu’ils ont passé ensemble chez lui : « Quand on répétait chez moi, dans le Loir-et-Cher, il se levait à 8 heures et partait deux heures marcher pieds nus. Quand il revenait, il s’enlevait les épines des pieds sur les pierres de la cheminée. »

     Selon Le Forestier, Il adorait marcher et chanter pieds nus : « Un soir de concert en plein air où il pleuvait beaucoup, les techniciens l’avaient menacé d’annuler s’il ne mettait pas de chaussures ! C’était un personnage unique et rare ».

    Les deux amis sont toujours restés en contact. « On se croisait de temps en temps. Graeme a bien vieilli parce qu’il a eu une vie très saine, une vie d’honnête homme et de moine presque. Il a beaucoup compté pour moi et pour la chanson française en général. » a-t-il conclu.

    Marion Legrand
    Marion Legrandhttps://femmeactualite.fr
    Je suis passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read