More
    AccueilCélébritésMort de Cédric Chouviat, des policiers jugés pour meurtre

    Mort de Cédric Chouviat, des policiers jugés pour meurtre

    En ce moment, les violences policières sont au coeur des débats, que ce soit en France ou bien dans le monde entier. En effet, elles étaient déjà pointées du doigt lors des manifestations de gilets jaunes. 

    Lors de celle-ci, l’usage de la force par les policiers avait été vivement critiqué que ce soit dans notre propre pays, ou bien dans les autres pays du monde. Certains n’avaient même pas hésité à appeler à une modération de ces violences. 

    Mais la France n’est pas le seul pays où ces violences sont violemment critiqué. En effet, aux USA aussi, les manifestations contre celle-ci et pour une plus grande égalité se déroulent depuis de nombreuses semaines. 

    Le point de départ de ces manifestation, c’est la mort d’un homme George Floyd lors de son interpellation dans la ville de Minneapolis le 25 mai dernier. Le pays s’était alors embrasé après la diffusion des images. 

    Voir cette publication sur Instagram

    « J’étouffe ! » Le cri d’agonie est répété sept fois. Ce sont les derniers mots prononcés par Cédric Chouviat, le 3 janvier 2020, lors de son interpellation par la police quai Branly, au bord de la Seine, à Paris. Le Monde et Mediapart ont eu accès aux enregistrements du téléphone de ce livreur, père de famille, mort à la suite d’un contrôle routier qui a dégénéré. Sur les bandes vidéo, on entend clairement l’échange entre cet homme de 42 ans et les quatre fonctionnaires à l’origine de son arrestation et de son décès. Ces derniers ont été placés en garde à vue, mercredi 17 juin, et auditionnés par l’inspection générale de la police nationale, dans le cadre de l’information judiciaire ouverte pour « homicide involontaire ». Ils pourraient être mis en examen dans les semaines à venir.? -? Contrôlé par la police le 3 janvier, Cédric Chouviat est mort d’un malaise cardiaque deux jours plus tard. Document Le Monde? -? #CedricChouviat #ViolencesPolicieres #Police

    Une publication partagée par Le Monde (@lemondefr) le

    Il faut dire que dans celles-ci, on voit un policier se tenir de tout son poids sur la gorge de George Floyd plaqué au sol. Celui-ci alerte alors le policier a plusieurs reprises sur le fait qu’il ne puisse plus respirer sans qu’il ne réagisse pour autant. 

    La mort de Cédric Chouviat est revenu sur le devant de la scène

    Cette mort de George Floyd et surtout les réaction qu’elle a entraîné dans le monde a trouvé un écho particulier dans notre pays. En effet, on peut par exemple parler des manifestations pour une enquête sur les circonstances de la mort d’Adama Traoré.

    Depuis la prise d’ampleur du mouvement Black Lives Matter, ces manifestations ont réuni énormément de monde. Mais, ce fait divers nous rappelle aussi une affaire similaire qui avait eut lieu à Paris en début d’année. 

    A cette époque, Cédric Chouviat, un livreur de 42 ans avait été interpellé de manière assez violent par la police qui l’avait ensuite plaqué au sol avec son casque. Cédric Chouviat s’était alors plaint de ne pouvoir respirer. 

    Malheureusement, il est mort des suites d’une asphyxie à l’hôpital. Aujourd’hui l’enquête sur cette arrestation a mené à une nouvelle mise en examen du coté de la police. Au total, ce sont trois policiers qui sont aujourd’hui accusés d’homicide involontaire.

    Voir cette publication sur Instagram

    #Enquête – Décès de Cédric Chouviat: des vidéos témoignent de la violence de l’interpellation policière.? ? Interpellé le 3 janvier, à Paris, lors d’un contrôle de police, Cédric Chouviat est décédé des suites d’un arrêt cardiaque. Sur des vidéos obtenues par Mediapart, on voit trois policiers plaquer au sol Cédric qui, sur le ventre et encore casqué, montre des signes d’épuisement. Ces images démentent la première version des forces de l’ordre, qui omet la violence de l’interpellation. – Enquête à lire sur Mediapart.? ? Interpellé lors d’un contrôle routier, le 3 janvier à Paris, Cédric Chouviat, 42 ans, plaqué au sol par trois policiers, a fait un arrêt cardiaque. Conduit en réanimation à l’hôpital européen Georges-Pompidou, il y est décédé deux jours après. Père de cinq enfants, ce livreur a « fait un arrêt cardiaque suite à un manque d’oxygène », selon l’avis médical transmis à la famille. Confiée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), une enquête a été ouverte par le parquet de Paris sur les causes de ce décès. ? ? Selon la version policière, citée par Le Parisien et LCI, aux alentours de 10 heures, contrôlé sur son scooter « en train de téléphoner », Cédric aurait été « irrespectueux et agressif ». Les policiers décident alors de l’interpeller pour outrage. Il aurait résisté, et une fois menotté, aurait fait un « malaise cardiaque ». ? ? Des vidéos que Mediapart a pu se procurer ne corroborent pas cette version des faits. C’est en effet une tout autre réalité que divulguent les images. Lors du contrôle — et avant d’être mis au sol —, Cédric n’agresse pas les agents mais les filme. Encore casqué, il est plaqué au sol sur le ventre par trois policiers qui persistent à se maintenir sur lui alors qu’il montre des signes d’épuisement. ? ? Photo : © Document Mediapart #Enquete #ViolencesPolicieres #Police #ControleDePolice #Violences #Interpellation #interpellationViolente #CedricChouviat #Mort #Enquete #IGPN #Paris #France #Mediapart

    Une publication partagée par Mediapart (@mediapart) le

    Marion Legrand
    Marion Legrandhttps://femmeactualite.fr
    Je suis passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read