More
    AccueilCélébritésNicolas Bedos, terrible maladie, son étonnant sous entendu à Laurent Ruquier !

    Nicolas Bedos, terrible maladie, son étonnant sous entendu à Laurent Ruquier !

    Nicolas Bedos a récemment rendu hommage à un journaliste célèbre  qui serait mal en point.

    Laurent Ruquier s’inquiétait dernièrement de l’état de santé de Franz-Olivier Giesbert. Son livre Le dernier été, dans lequel il est question «d’un cancéreux qui plie sous les rafales de la maladie, lui a faire croire que ce dernier n’en avait plus longtemps à vivre. D’un autre côté, l’ouvrage a clairement séduit le comédien et réalisateur Nicolas Bedos. Ce dernier a posté pour lui un message sur son compte Instagram.

    «Ce plaisir teinté de fierté de retrouver à chaque livre l’intelligence d’un homme qu’on aime », a posté l’acteur sur les réseaux sociaux. En guise d’image, il a affiché la couverture du livre qu’il tient dans sa main. Et Nicolas Bedos savourerait peut-être le contenu à Airelles, La Bastide de Gordes, où  il s’est envolé pour ses vacances.

    Il y a un peu plus d’un mois, c’est le cœur lourd, mais dignement, qu’il accompagnait son père jusqu’à sa dernière demeure. A peu près à cette même période, le 6 juin, Franz-Olivier Giesbert était invité dans l’émission de Laurent Ruquier sur France 2, On n’est pas couché. L’animateur avouait alors ce qu’il avait ressenti en parcourant Le dernier été de Franz-Olivier Giesbert.

    «Je vais vous dire la vérité. En lisant votre bouquin, j’ai appelé ma copine Gaël, je lui ai dit : « Tu ne veux pas appeler Franz, j’ai peur qu’il soit très malade ». Parce qu’en lisant votre bouquin, je me suis dit : ‘c’est son dernier été, son dernier livre, il va très mal, il va mourir», a affirmé l’animateur de On n’est pas couché qui ne reviendra pas la saison prochaine.

    Mais le cancer dont parle Franz-Olivier Giesbert, il l’a vaincu il y a plusieurs années. Aujourd’hui, il assure se porter bien. «Vous ne verrez jamais un cancéreux vous dire « C’est fini’ », a toutefois nuancé l’écrivain et philosophe, reconnaissant être « superstitieux comme tous les cancéreux» face à la probabilité d’une rechute.

    Cependant, assure Franz-Olivier Giesbert, «pour l’instant en tout cas il n’y a rien de gros qui se profile (…) Je dis souvent à mes enfants : « Ne me piquez pas, sauf si je n’ai plus ma tête ». Je ne veux pas être piqué, même si je suis sur une chaise roulante’’», a-t-il confié. De quoi apaiser les craintes de Laurent Ruquier qui souffrait déjà de la perte d’un si grand auteur.

    Marion Legrand
    Marion Legrandhttps://femmeactualite.fr
    Je suis passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read