More
    AccueilCélébritésDémission du ministre de l'écologie Nicolas Hulot : « Je ne veux...

    Démission du ministre de l’écologie Nicolas Hulot : « Je ne veux plus me mentir »

    « J’ai un peu d’influence mais je n’ai pas de pouvoir », a par ailleurs indiqué le ministre de la Transition écologique, le 28/08/2018 sur France Inter. Nicolas Hulot a surpris tout le monde, et particulièrement le président de la république Emmanuel Macron et son premier ministre Edouard Philippe, qui n’étaient absolument pas au courant de cette démarche.

    « Je ne veux plus mentir. » Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a déclaré, ce mardi matin auprès de nos confrères de France Inter, sa démission. Il mentionne d’ailleurs, qu’il s’agit d’une « décision d’honnêteté et de responsabilité. »

    « J’ai un peu d’influence mais je n’ai pas le pouvoir », a indiqué Nicolas Hulot. Sa décision de démissionner s’appuie principalement sur le fait que le gouvernement de Macron a décidé de réduire le coût du permis de chasse à 200 euros par mois.

    « Je n’y crois plus »

    Apparemment très touché, Nicolas Hulot a déclaré que sa décision est « la plus difficile de sa vie ». « C’est une accumulation de déceptions, je n’y crois plus », a-t-il déclaré.

    Nicolas Hulot a également annoncé qu’Emmanuel Macron et Edouard Philippe n’étaient pas au courant. « Ils l’apprennent en écoutant la radio », a-t-il mentionné.

    Une décision très réfléchie

    L’ex ministre de l’écologie désormais a également mentionné que sa décision était mûrement réfléchie depuis « de longs mois ». Il y a deux mois il déclarait qu’il « se donnait jusqu’à la fin de l’été pour juger de  son utilité au sein du gouvernement. »

    Certains succès ont tout de même orné son cours passage à l’Elysée, comme l’abandon du projet de Notre-Dame-des Landes  ou encore l’interdiction de la production d’hydrocarbures. Malheureusement, il y a quelques échecs comme le report de la part du nucléaire dans la production d’électricité française.

    Manque de « courtoisie » pour Griveaux

    Surpris, le porte-parole du gouvernement a  déclaré regretté la décision du ministre, insistant tout de même sur le manque « de courtoisie » de M. Hulot qui n’a pas présenté sa démission à Emmanuel Macron ou Edouard Philippe.

    « Je ne comprends pas qu’il renonce alors qu’on a eu une première année avec beaucoup d’accomplissements qui sont à mettre à son crédit. Il n’a pas gagné tous ses arbitrages mais c’est le lot des ministres », a indiqué Benjamin Griveaux.

    Aujourd’hui, l’Elysée a pris « acte » de la décision de son ministre de la Transition écologique, rappelant la détermination « totale » du gouvernement pour l’environnement. Nicolas Hulot peut être « fier de son bilan », a déclaré l’Elysée.

    Marion Legrand
    Marion Legrandhttps://femmeactualite.fr
    Je suis passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read