More
    AccueilActualitéPatrick Bruel, victime d'un complot - les propos stupéfiants de Carla Bruni

    Patrick Bruel, victime d’un complot – les propos stupéfiants de Carla Bruni

    Récemment, l’ex première dame de France, Carla Bruni a brisé le silence sur le mouvement #Metoo. La célèbre chanteuse s’est étonnée que ce mouvement ait eu très peu de répercussions dans le milieu de la musique. En France, mis à part Patrick Bruel qui a été accusé d’agressions se-xuelles par une groupe de masseuses, il n’y a pas eu d’autres affaires de ce genre concernant les stars de la musique.

    Rappelons que Patrick Bruel, qui a été tourmenté par cette affaire pendant de longs mois a été entièrement blanchi. Selon le magazine people Ici Paris, l’artiste émérite aurait fait l’objet d’un complot et d’une machination, visant é détruire sa carrière et salir son image.

    « Ce mouvement est moins de ma génération, mais il est très libérateur et très important. Moi je n’ai pas un tempérament de militante, mais j’admire le féminisme. J’ai la chance de n’avoir jamais subi d’abus. Comme toutes les jeunes femmes, je me suis trouvée dans des positions risquées. J’ai voyagé et travaillé seule quand j’étais jeune mannequin pendant 12 ans, dans les avions, dans les hôtels. Ça aurait pu mal tourner pour moi, j’ai eu de la chance. », a-t-elle révélé.

    Avant de poursuivre : »Je viens d’une génération qui a beaucoup bénéficié d’un certain féminisme militant. Cela nous a ouvert la porte à beaucoup de liberté pour les femmes. J’ai une reconnaissance pour le mouvement féministe. Je trouve qu’en plus d’être abusée, se sentir responsable ou coupable, je trouve que c’est un peu gratiné. Ce qui a mis le feu aux poudres dans ce mouvement, c’est la honte. C’est important, parce que beaucoup de femmes n’arrivaient pas à se reconstruire. »

    Celle qui a su se reconstruire a traves une carrière dans la musique déplore que le secteur de la musique soit épargné par ce mouvement #Metoo. «Je ne sais pas pourquoi ce n’est jamais sorti. Peutêtre que les victimes sont trop consentantes ? La musique adoucit les mœurs », a confié l’ex reine des podiums.

    Avant d’ajouter :  « Il faut dire aux femmes qu’elles peuvent parler. Le fait de parler est une bonne chose, car il y a des femmes qui sont très oppressées par des situations qu’elles subissent. Ce genre de mouvement, bien que je n’aime pas trop les hallalis, est nécessaire pour aider les femmes anonymes qui subissent cela tous les jours ».

    alex dupond
    alex dupondhttps://femmeactualite.fr
    passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read