More
    AccueilActualitéSarah Knafo, unie avec l'épouse d'Eric Zemmour, irritées par une attaque d'un...

    Sarah Knafo, unie avec l’épouse d’Eric Zemmour, irritées par une attaque d’un ex président

    Sarah Knafo et Mylène C. ne partagent certainement pas la même vision des choses, mais elles pourraient s’unir pour contrer cet ex-président qui a raillé le candidat à l’Elysée. 
    Nicolas Sarkozy ne s’est pas montré diplomate avec Eric Zemmour dont il a moqué le physique. L’ancien président de la République désigne le candidat à la présidentielle comme un rat qui doit inévitablement être contré. De la même manière qu’il s’était chargé de Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement National. 
    D’après le mari de Carla Bruni-Sarkozy, l’ancien polémiste de CNews ne comprendrait rien d’autre que la confrontation. « Il a une tête de rat qui correspond à ses convictions », a déclaré l’ancien chef d’Etat qui n’est pas le premier à s’en prendre aussi durement au mari de Mylène C., qui vit une idylle avec Sarah Knafo, sa conseillère politique. 
    « Regarde ta gue*le, on dirait un dromadaire », avait lâché Dieudonné à son endroit, l’accusant d’avoir tourné le dos au Maghreb d’où est originaire sa famille. Nicolas Sarkozy, souvent désigné comme le conseiller de l’ombre du mari de Brigitte Macron, n’aurait pas goûté au fait que le polémiste se serve de l’image du Général de Gaulle. 
    « Toute parole ne se vaut pas, tout le monde n’est pas capable d’être un homme d’Etat… Le droit à la parole n’existe pas. Ca se mérite. Tu veux monter sur scène?? OK, c’est 40 ans de cicatrices (…) Comparer Zemmour à de Gaulle. C’est fort, c’est fort », avait laissé entendre Nicolas Sarkozy qui lui reprocherait aussi ses propos au sujet des juifs durant l’occupation.
    L’ancien président de la République n’est pas le seul à critiquer les sorties, voir la candidature du compagnon de Sarah Knafo de qui elle attend son premier enfant. En décembre dernier, le sondage Elabe « Opinion 2022 réalisé pour BFMTV et L’Express, en partenariat avec SFR, présentait Eric Zemmour comme « arrogant, peu présidentiable ». 


    Sur France 2, Hervé Morin dénonçait une candidature relevant « quasiment de la psychiatrie quand on voit dans quelles conditions cela a pu se faire ». « On ne peut pas avoir quelqu’un à la tête du pays qui porte avant tout un message de division et de haine », avait soutenu le président du conseil régional de Normandie. 

    alex dupond
    alex dupondhttps://femmeactualite.fr
    passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read