More
    AccueilCélébritésSerge Gainsbourg, la maison du diable, confidences effroyables

    Serge Gainsbourg, la maison du diable, confidences effroyables

    Serge Gainsbourg, grande star de la chanson française est un chanteur qui a beaucoup marqué sa génération et bien au delà. Egalement célèbre auteur-compositeur-interprète, il a connu des relations amoureuses aussi sulfureuses que compliquées. Il a partagé la vie de nombreuses célébrités, telles que Brigitte Bardot ou encore Jane Birkin, avec qui il a eu sa fille Charlotte. Le monstre de la chanson française générera, sans le vouloir, les années « Gainsbarre » dans les années 80, en misant sur une communication basée sur la provocation. Décédé le 2 mars 1991, il laissera une trace indélébile sur la chanson française.

    Celui qui a eu un véritable coup de cœur pour la maison située au 5 bis rue du Verneuil à Paris a vécu des moments magiques et mystérieux dans cette demeure que l’on appelait aussi la maison du diable. Aujourd’hui encore, la maison de la star, continue à fasciner ses fans, qui lui rendent hommage avec des tagues, selon nos confrères de France Dimanche.

    A l’origine, cette maison qui n’avait aucun charme et qui ressemblait à une grotte, tellement elle était sombre, devait abriter les deux stars du moment, Serge Gainsbourd et Brigitte Bardot. Les deux amants avaient programmé de la rafraîchir la maison et avaient même commencer à récupérer certains objets qui correspondaient à leur personnalité. Malheureusement, à la dernière minute, la sublime femme l’a laissé tombé. Il ne s’en remettra jamais. Noyé dans sa douleur et son désarroi, il s’y installera seul.

    Quelques années plus tard, il rencontre Jane Birkin, avec qui il va vivre des « moments de rires, des larmes, des cris et de nombreuses et violentes disputes », rapporte la publication France Dimanche. Jane Birkin a toujours eu l’impression d’être comme une étrangère dans cette maison. D’autant plus qu’elle n’avait le droit de toucher à rien. La publication a relayé ses propos  » C’était quelqu’un de très maniaque. Si vous aviez le malheur de toucher à quelque chose. Il repassait derrière vous pour tout remettre en ordre ».

    Dans cette maison, il y vivra des bons et de très mauvais moments. D’ailleurs, sa biographie réalisée par Marie David, décrira la demeure de Serge Gainsbourg comme  » un refuge aux allures de grotte sombre, peuplé des fantômes du passé et de ses amours déçus, une oeuvre d’art où l’homme à tête de chou accumulait des objets symboliques auxquels nul autre que lui ne pouvait toucher ».

    Marion Legrand
    Marion Legrandhttps://femmeactualite.fr
    Je suis passionné par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 4 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la télévision et les people.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Must Read